Pierre-François Duriani – Expérience positive sur le circuit du Grand Prix de France F1

Pierre-François Duriani attendait avec impatience le déplacement sur le célèbre circuit Paul Ricard au Castellet, théâtre de la dernière épreuve du Championnat de France F4-FIA 2019. Entre la Corse, d’où il est originaire, et le complexe varois, il n’y a qu’un petit bout de Méditerranée à traverser !

Malheureusement, la séance de qualification va à nouveau faire douter le jeune espoir français. “Les essais libres étaient plutôt encourageants, mais je ne suis pas parvenu à bien gérer le trafic en qualif. J’ai d’abord été gêné, alors j’ai relâché quelque peu mon effort pour bénéficier d’un tour clair afin de bien exploiter les pneus neufs les tours suivants. D’un autre côté, je n’ai plus réussi non plus à prendre une bonne aspi et je n’ai pas amélioré mes chronos comme je l’aurais souhaité. Comme il y avait 23 voitures sur la grille sur cette course et que les écarts étaient infimes, je me suis retrouvé assez loin sur la grille.”

Dès lors, Pierre-François Duriani va se lancer dans la bagarre en Course 1. La combativité est l’une de ses principales qualités et il va encore le démontrer. Auteur d’un bon départ, il réussit plusieurs dépassements pour passer de la 20e à la 14e place, tout en alignant d’excellents tours en course. Le pilote Corse poursuit sa progression dans la Course 2 pour finir aux portes du top-10, en 11e position.

Dans la Course 3, un accrochage survenu dès le deuxième tour va couper court à ses velléités de remontée. “C’est dommage, j’avais encore gagné des places dans les premiers virages. L’objectif du meeting était d’augmenter mon capital de points, mais cela n’a malheureusement pas été possible. Dans tous les cas, cette saison en Championnat de France F4 restera positive dans mon cursus de pilote. Le niveau de pilotage était très relevé cette saison. J’ai beaucoup appris, j’ai montré que je pouvais être rapide et combatif. J’espère pouvoir rebondir en 2020, mais rien n’est encore décidé.”

Français
X