Pierre-François Duriani: un esprit combatif mal récompensé à Budapest

Toujours plus à l’aise au volant de sa monoplace du Championnat de France F4 au fur et à mesure de la saison, Pierre-François Duriani comptait bien profiter de la cinquième épreuve 2019 en Hongrie pour augmenter de manière significative son capital de points. Mais le circuit du Hungaroring et surtout les conditions météorologiques changeantes ont dévoilé quelques pièges qui ont contrarié la progression du jeune espoir corse.

« Comme nous avons dû effectuer les essais libres avec des pneumatiques assez usés, cette première séance nous a surtout servi à découvrir les spécificités du tracé de Budapest, » déclarait Pierre-François. « Toutefois, il fut difficile d’en tirer des conclusions pour la séance de qualification, pour laquelle nous sommes partis en pneumatiques neufs. Malgré tout, je suis parvenu à attaquer et à m’améliorer au fil des tours. Hélas, j’ai été gêné dans le trafic au moment où ma voiture était le plus efficace. J’ai dû me contenter deux fois du 13e temps pour les Courses 1 et 3, alors qu’en gagnant juste quelques dixièmes le top-8 était à ma portée. »

Bien décidé à mettre à profit le début de la Course 1 pour gagner rapidement des places, il était en passe de doubler deux pilotes par l’extérieur, lorsque l’un de ses adversaires le tassait en sortie de virage et l’envoyait en tête à queue ! Quelques tours plus tard, la pluie se mettait à tomber, entraînant l’arrêt de la course. Pour Pierre-François, c’est un éventuel top-10 qui s’envolait et un fâcheux contretemps, puisque le départ de la Course 2 est donné suivant l’arrivée de la précédente.

Parti 16e, Pierre-François Duriani se contentait de la 15e position à l’arrivée. « J’avais beau me battre avec la voiture, elle manquait d’efficacité. Nous avons réussi à améliorer les réglages pour la Course 3 et j’ai pu effectuer quelques dépassements pour revenir 11e. J’ai même inscrit 1 point, car le pilote classé devant moi évoluait hors championnat. »

Le jeune corse formé en karting avec la FFSA Academy souhaite désormais mettre à profit les deux derniers meetings à Magny-Cours et au Paul Ricard pour décrocher des résultats plus en rapport avec son potentiel. « À Spa Francorchamps, j’ai démontré être capable de rentrer dans le top-5. J’espère pouvoir réitérer rapidement, voire améliorer, cette performance. »

Français
X