Pierre-François Duriani – Lédenon: des courses qui ne ressemblent pas aux qualifications

Après sa belle prestation à Spa Francorchamps, Pierre-François Duriani attendait beaucoup de la 4e épreuve du Championnat de France F4 à Lédenon disputée les 5-6-7 juillet. « La FFSA Academy a programmé une journée supplémentaire de tests le mercredi et le travail effectué à cette occasion fut très fructueux. Nous avons défini de bons réglages et mes temps étaient vraiment excellents, en pneus usés comme en pneus neufs, » déclarait Pierre-François.

Hélas, le vendredi n’allait pas confirmer cette tendance sur l’impitoyable toboggan des Cévennes. « Je ne sais pas si c’est à cause de la chaleur qui a fait monter le bitume en température ou si cela vient des dépôts de gomme déposés par les voitures des autres catégories ayant roulé le jeudi et le vendredi matin, mais je n’ai plus retrouvé les mêmes sensations. Et on a vu que lors de la séance de qualification, chaque dixième perdu te faisait perdre de précieuses places. J’ai essayé de m’arrêter en cours de séance pour faire refroidir les pneus, mais cela n’a pas eu l’effet escompté. »

Contraint de s’élancer en queue de peloton en Course 1 après cette déconvenue, Pierre-François Duriani va tout donner pour gagner trois places et terminer 15e sur ce tracé ne favorisant pas les dépassements. Dans la course suivante, le jeune espoir Corse parvient encore à progresser pour couper cette fois l’arrivée en 12e position. « J’ai retrouvé des chronos proches des meilleurs, cela m’a rassuré sur mon potentiel. »

La Course 3 va confirmer ses qualités de battant. Parti 17e, Pierre-François réussit un excellent départ et va progressivement remonter jusqu’en 11e position. « J’aurais aimé rentrer dans le top-10, mais mes gommes commençaient à être très dégradées. » En effet, avec ses courbes en appui et ses gros freinages, Lédenon possède une fâcheuse tendance à user fortement les pneus !

Conscient qu’il doit réussir de meilleures qualifications pour se battre pour les places d’honneur, Pierre-François Duriani a déjà son esprit tourné vers la rentrée prochaine. « Cet été, j’ai encore une séance d’essais programmée à Magny-Cours. Puis, il sera temps de recharger les batteries pour préparer mon entrée en classe Terminale, côté scolaire, et pour aborder dans les meilleures conditions les trois dernières courses de F4 2019, côté sportif. »

Français
X