La pluie gâche la fête à Pau

A l’instar de Monaco pour la F1, le Grand Prix de Pau reste une épreuve emblématique du Championnat de France F4 pour les jeunes espoirs du sport automobile. Tracée sur 2,7 km au coeur de la cité paloise, la piste rapide et rythmée ne donne aucun répit aux pilotes et la moindre faute se paie comptant en raison des rails situés de part et d’autre de l’asphalte !

« C’était génial d’évoluer sur ce circuit urbain, où le public était présent en nombre. J’ai beaucoup aimé son tracé, spécialement sur le sec, » avouait Pierre-François Duriani. Hélas, c’est la pluie qui attendait les concurrents engagés sous la bannière de la FFSA Academy le vendredi, lors de la séance d’essais libres comme pour la qualification officielle.
« En qualif, la séance a été difficile à gérer en raison d’une première interruption après seulement 5 tours suite à la sortie d’un pilote. Nous avons pu repartir, mais ensuite ce ne fut pas facile de trouver un tour clair. Je commençais à améliorer mes temps, lorsqu’un nouveau drapeau rouge est tombé. J’ai dû me contenter de la 16e place. »
Si la météo s’améliorait le lendemain, la situation s’empirait pour Pierre-François Duriani. « J’avais hâte d’en découdre sur le sec et déterminé à remonter. Mon rythme en course était très bon et j’avais déjà gagné trois places dans les premiers tours, lorsque je suis arrivé sur un carambolage dans le 5e tour, à l’épingle du lycée, où la piste est très étroite. Dans un premier temps, j’ai pu éviter l’incident à passant sur la gauche, mais le pilote qui me suivait m’a percuté. Il y avait beaucoup trop de dégâts sur la voiture pour pouvoir repartir. » Frustré, Pierre-François allait l’être encore davantage en Course 2, en raison d’un abandon sur ennui technique avant même le départ !

La pluie faisait son retour le dimanche pour la Course 3. « Je n’étais pas vraiment à l’aise dans ces conditions. La piste était très glissante, il était difficile d’attaquer fort sans risquer de partir à la faute. En outre, j’ai manqué mon départ, avant de revenir à la 14e place. Globalement, j’espérais beaucoup mieux de ce déplacement dans le Béarn. Ce fut un week-end vraiment décevant et j’ai déjà hâte d’en découdre lors de la 3e épreuve en juin en Belgique sur le magnifique circuit de Spa Francorchamps. »

Français
X