Plongée dans le grand bain de la monoplace pour Pierre-François Duriani

Originaire de Corse et âgé de 16 ans et demi, Pierre-François Duriani participe en 2019 à sa première saison en sport automobile, après plusieurs années fructueuses passées en karting. Il est aussi intégré en sports-études, au Pôle France de la FFSA Academy du Mans, où il poursuit sa scolarité en 1re ES et bénéficie des infrastructures du centre de formation fédéral.

Sept meetings de trois courses sont programmés dans le cadre du Championnat de France F4 2019, qui a commencé lors des prestigieuses Coupes de Pâques à Nogaro. D’entrée, ses ambitions d’inscrire des points au Championnat ont être contrariées… « Les tests privés du vendredi ont vraiment été instructifs, j’ai bien progressé tout au long de la journée, » précisait Pierre-François. « Mais lors des derniers essais libres du samedi matin, j’ai commis une petite faute et la voiture a tapé le mur, alors que je venais de réaliser le 5e temps. »

Les mécaniciens de la FFSA Academy s’affairent alors sur la monoplace du pilote corse, mais la séance de qualification tourne à la catastrophe malgré les réparations effectuées. « La voiture n’était simplement plus la même que le matin et je me suis retrouvé dans l’incapacité de réaliser un bon tour. Le dimanche, j’ai dû m’élancer de la 19e place dans la Course 1. Certes, j’ai pu remonter 14e, mais je sentais qu’il y avait encore « un loup ». On a enchaîné avec la Course 2 qui fut encore plus difficile, puisque j’ai rétrogradé en 16e position. »

L’équipe technique décide d’inspecter la monoplace plus en profondeur et décèle en effet un nouveau problème sur l’arrière de la Mygale-Renault F4 FIA. Pour la Course 3 programmée le lundi de Pâques, Pierre-François Duriani finit par retrouver de bonnes sensations. « J’ai enfin pu reprendre progressivement confiance dans l’auto et attaquer à nouveau. J’ai pris un bon départ, avant d’effectuer plusieurs dépassements pour remonter de la 19e à la 11e place. Mais surtout, mes temps au tour étaient comparables à des pilotes ayant fini dans le top-6. C’est prometteur pour la suite de ce Championnat de France F4, » a conclu le jeune espoir français.

Français
X